6 CLÉS POUR APPRENDRE ET RÉUSSIR PLUS VITE

Il y a des raccourcis dans l’apprentissage, comme dans le business ou dans bien d’autres domaines.
Cette méthode devrait vous aider si vous êtes motivés à apprendre rapidement.

 

 

Retrouvez cette vidéo ici sur YouTube et de nombreuses autres sur notre chaîne.

Nos enseignements majeurs

 

Comment réussir dans n’importe quel domaine ?

 

Alors, on a une super bonne nouvelle pour vous : c’est que pendant longtemps, on a pensé qu’après 20 ans, nos neurones s’effritaient
et qu’on était en phase descendante.

 

En fait, maintenant on sait grâce aux neurosciences qu’il n’en est rien et qu’on a la capacité à recréer de nouvelles autoroutes neuronales.

 

Imaginez que votre cerveau soit comme un grand terrain de jeu, un grand paysage de nature, et puis qu’il y ait à la fois des petites routes de sentiers, mais également des chemins bien balisés, très souvent utilisés.
Tout ce que vous avez l’habitude de faire, finalement, génère ce qu’on appelle les autoroutes neuronales, c’est-à-dire ces sentiers, ces voies bien balisés.

 

Par contre, tout ce que vous n’utilisez pas, tout ce que vous faites rarement n’est que de l’ordre du petit sentier, avec des ronces, difficile à emprunter.

 

Et chacun d’entre nous a en lui la capacité de créer de nouvelles connaissances, de créer de nouveaux apprentissages et de créer de nouvelles autoroutes neuronales.

 

Et pour cela, il y a une méthode qu’on va vous partager.

 

Et finalement, tout ça, ça prend sens parce que l’on a souvent entendu l’expression « Quand on veut, on peut » et on comprenait pas bien la signification.

 

Et au final, ça veut dire quoi ? C’est Henry Ford qui résumait bien ça en disant : « Finalement, si je pense que je vais échouer ou si je pense que je vais réussir, j’aurai raison. »

 

Ça veut dire que si j’entretiens quelque chose en moi, je suis capable de l’amplifier.

 

Donc on va vous donner la première règle de cette méthode : c’est la règle des 21 jours.

 

Alors, pourquoi 21 jours ? 21 jours, c’est le temps, par exemple, que mettent les cellules de votre foie à être complètement renouvelées. Et donc pendant 21 jours, on vous invite à pratiquer le nouveau domaine dans lequel vous voulez progresser.
Imaginons que vous vouliez apprendre l’anglais, apprendre le golf, apprendre une nouvelle technique business, on vous encourage à pratiquer une fois minimum par jour, pendant 21 jours.

 

Il se trouve que avec la pratique, Marylise et moi, on a plutôt constaté que c’était encore plus efficace de faire 5 à 10 minutes, 3 fois par jour pendant 21 jours.

 

21 jours, c’est le temps pour construire cette nouvelle autoroute, l’autoroute de l’apprentissage. Bien sûr, après 21 jours on n’arrête pas.

 

Sinon, qu’est-ce qu’il va se passer ?

 

C’est que l’autoroute, petit à petit, va se déformer. Il va y avoir des ronces, il va y avoir des bosses, et donc du coup, je ne pourrai plus aller aussi vite sur le chemin.

 

Donc 21 jours, c’est la base.

 

Le deuxième point pour garantir cet apprentissage et cette possibilité d’évoluer et de réussir dans n’importe quel domaine, c’est d’avoir ce qu’on appelle un agent externe, c’est-à-dire de prendre un engagement vis-à-vis de quelqu’un d’extérieur, vis-à-vis duquel vous allez vous engager très clairement.

 

Pourquoi ?

 

Parce que si juste vous avez un engagement vis-à-vis de vous-même, vous allez trouver ou vous risquez de pouvoir trouver toujours des bonnes raisons, des bonnes idées, des bons prétextes qui feront que vous commencerez demain, puis vous commencerez après-demain, puis ça ira bien comme ça.
Donc, pour éviter de procrastiner, l’idéal, et ça c’est vraiment le deuxième point de cette méthode, c’est d’avoir cet agent externe, c’est-à-dire une personne extérieure qui va pouvoir vous rappeler vos engagements initiaux.

 

Le troisième point, c’est ce qu’on appelle l’effet graduel, c’est-à-dire que ce qui est important, c’est d’encourager son cerveau à continuer.

 

Si vous essayez de dire « Dans 6 mois, je vais grimper l’Himalaya », ça risque d’être trop difficile.

 

Quelle serait la première petite étape qu’il faudrait faire ?

 

Sûrement s’acheter des baskets ou des chaussures de rando et partir à la salle de sport, ou courir pour commencer à entraîner son corps au sport, un peu plus intensif chaque jour, et peut-être dans 6 mois, pouvoir grimper, ou dans 1 an ou dans 2 ans, pouvoir grimper à l’Himalaya.

 

Donc graduel, ça veut dire que je vais mettre des petites étapes, des petites marches, et que c’est en franchissant ces petites marches finalement que je vais réussir à franchir 500 m, 1 km…
Le quatrième point, c’est ce qu’on appelle le suivi constant.

 

Pourquoi ? Parce qu’il y a une forme d’évidence mais c’est bon de se la rappeler : c’est que l’on ne peut améliorer que ce que l’on mesure.

 

Donc, pensez à bien mesurer vos avancées quel que soit le domaine, à bien mesurer vos progrès et à les mettre en regard de ce que vous aviez imaginé. Sans quoi vous ne pourrez avoir aucun recul sur les étapes que vous aurez franchies.

 

On peut juste donner un petit exemple par rapport à ça.

 

Ça faisait 15 ans qu’on était sur LinkedIn et il ne se passait rien. Et on se disait « Finalement, à quoi ça sert d’être sur LinkedIn puisqu’il ne se passe rien ? ». Mais on ne mesurait rien, on ne faisait pas de posts, etc.
Et puis un jour, on s’est dit « On va essayer d’appliquer cette méthode des 21 jours ».

 

Et bien, pendant 21 jours, on s’est appliqués à construire un petit fichier de suivi, on s’est appliqué à écrire des posts, etc.

 

Et maintenant, il se trouve que peut-être au bout de 4-5 mois, on a des posts qui ont plus de 100 likes, 200 likes, parfois 300 likes.

Et juste parce que  on a appliqué cette méthode-là.

 

On en a parlé autour de nous, on s’est donné des petits objectifs, on les a tenus, on a mesuré en permanence les résultats et au final, on a eu un succès.
Et donc, comme quoi, cette méthode, elle est valable dans tous les domaines.

 

Le cinquième point de la méthode, c’est les challenges.

 

Les challenges, ça veut dire quoi ?
Ça veut dire que mon cerveau, pour être plus en forme, pour avoir plus d’entrain à vouloir réussir l’objectif, c’est-à-dire d’apprendre rapidement dans un domaine, il a besoin de quelque chose de palpitant, un petit peu d’adrénaline.

 

Donc, il faut se donner des petits challenges.

 

Si je réussis mon apprentissage, qu’est-ce que je fais ?
Est-ce que je fais un resto ? Est-ce que je fais un dîner ?

Est-ce que je me fais un cadeau ?

Est-ce que je fête ça ?

 

Donc, il faut un petit cap un peu difficile, mais si je le réussis, j’ai le droit à quelque chose.

 

Et le dernier point et non des moindres, c’est de toujours avoir en tête une sorte de rêvec’est-à-dire d’être animé par quelque chose qui va être beaucoup plus grand que soi.

 

Et finalement, c’est de se fixer l’objectif d’atteindre la Lune pour a minima toucher les étoiles.

 

Donc, à chaque fois que vous êtes dans une logique où vous avez envie d’aborder une nouvelle discipline, un nouveau champ d’exploration,
un nouveau champ de découverte, pensez à vous fixer un rêve, pensez à visualiser ce rêve parce qu’il va supporter tous vos efforts et va vous permettre d’aller vraiment beaucoup plus loin.

 

Et pour donner un exemple, je me souviens d’un entrepreneur justement qui s’était fixé dans 2 ans de franchir l’Himalaya.

Et je crois que la première fois, il n’a pas réussi, mais la deuxième fois, il a réussi.

Il s’était fixé ce rêve de dire « Un jour, j’aimerais gravir l’Himalaya. »

 

Et bien sûr, ça paraissait complètement impossible, sauf que quelque part, il a appliqué cette méthode-là.
Il y est allé pas à pas, etc. et un jour, il a réussi à réaliser son rêve.

 

Donc pour résumer, pensez, dès que vous souhaitez réussir dans un nouveau domaine, dès que vous sortez de votre zone de confort
et dès que vous êtes en situation de pouvoir créer ces nouvelles autoroutes neuronales :

  • 1. pratiquez a minima pendant 21 jours pour commencer à créer des réflexes dans votre cerveau
  • 2. pensez à l’agent externe. Engagez vous vis-à-vis de quelqu’un.
  • 3. Avancez vraiment graduellement, pas à pas. C’est la garantie du succès.
  • 4. Ayez un suivi constant, c’est-à-dire mesurez vos progrès. C’est comme ça que vous allez réussir à avancer vraiment.
  • 5. Fixez-vous  des challenges et au besoin, dépassez-les. Et dépassez-les parce qu’à un moment donné,
  • 6. vous serez animé par un rêve qui va vous porter au-delà de ce que vous aviez imaginé.

Donc vous l’avez compris, les rêves nous portent plus loin, nous portent plus haut.

 

Étant enfants, on en avait beaucoup. Gardons-les étant adultes. 

 

À très bientôt.

 


 

COACHS, EXPERTS, CONSULTANTS :

Vous en avez assez d’un business en dents de scie ?

Découvrez, dans l’Étude de Cas que nous vous offrons, comment identifier vos axes d’accélération et développer une activité jusqu’à 100K€ /an → Cliquez ici

 

Si vous êtes une entreprise et que vous souhaitez vous agiliser (DG, projets, manager) et amplifier votre réussite en sécurisant vos acquis, contactez-nous.

 


 

C’EST CADEAU !

Découvrez nos 2 dernières conférences en ligne :

– Réussir en tant que dirigeant ou entrepreneur sans passer à côté de sa vie → Cliquez ici

– 3 Leviers Business contre-intuitifs validés par les neurosciences → Cliquez là

 


Le 14/08/19

0 commentaire(s)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

à propos du blog

Un blog à l’image de Lumerys, résolument humain, résolument ouvert, résolument agile. contactez-nous

Inscrivez-vous

Newsletter

Twitter

@ lumerys
Tout est dit, rien à rajouter 😇 https://t.co/eSzybETonq
11 months ago
@ lumerys
SCRUM, agilité en entreprise, méthodes agiles... Vous en avez probablement déjà entendu parler mais certains d'ent… https://t.co/LPiDqw72tI
11 months ago

Newsletter

Soyez invité à nos événements, à lire nos articles inspirants, à participer à notre R&D