TRANSFORMEZ VOS PENSÉES NÉGATIVES

Cogito ergo sum. Je pense donc je suis. Nous sommes ce que nous pensons. Soyons attentifs à nos pensées.

 

Retrouvez cette vidéo ici sur YouTube et de nombreuses autres sur notre chaîne.

 

 

Transcript

 

Bonjour, c’est Marylise et Sébastien. On est très contents de vous retrouver.

 

Et aujourd’hui, on voulait partager avec vous 5 techniques pour transformer vos pensées.

 

Nos pensées, en fait, dirigent notre vie et notre monde intérieur. Et finalement, elles attirent des événements un peu de même couleur, soit positifs, soit négatifs selon la couleur de vos pensées.

 

On a environ à peu près 40 000 à 60 000 pensées par jour, donc il est vraiment urgent de faire quelque chose, c’est-à-dire qu’il est urgent de les maîtriser.

 

Parce que les conséquences de pensées négatives, finalement, génèrent sur notre vie des embûches, génèrent une forme de vie terne où on n’est pas bien dans sa peau.

 

Et pire encore, si nous-mêmes, nous sommes négatifs, nous vibrons le négatif et nous faisons vibrer aux personnes que nous aimons et
aux personnes que l’on côtoie une vibration négative, c’est-à-dire qu’en plus, ça se traduit chez l’autre.

 

Donc il est vraiment urgent de faire quelque chose, et on va vous transmettre quelques clés pour arriver à transformer ça.

 

Et la première clé très concrète, c’est de travailler à diminuer le nombre de ses pensées.

 

Alors vous allez me dire « comment on fait ça ? ».

On arrive à agir sur cela en travaillant la concentration, en puisant dans les bienfaits de la méditation et en apprenant petit à petit, par des rituels, par des mantras, par des exercices qui sont parfois très simples, à être dans l’instant présent.

 

Parce que ce qui nous met finalement dans le négatif, dans la pensée négative, c’est ce flot incessant.

 

Donc recentrez-vous, revenez à l’essentiel, diminuez le nombre de vos pensées et vous verrez que vous serez déjà dans une dynamique beaucoup plus positive.

 

Ensuite, le principe, c’est de repérer et de contrôler vos pensées négatives, mais souvent, c’est des émotions qui sont derrière.

 

Donc, ça va être de repérer ces émotions négatives. Ça peut être de la colère, de la frustration, de la peur, de l’angoisse, de la culpabilité.

 

Et une fois que vous avez repéré ça (y a des moments où vous ne le repérerez pas mais quand vous les repérez), ce qui va se passer, c’est que vous allez essayer de vous dire et de transformer cette contrainte, cette peur que vous avez (qui est réelle) en opportunité.

 

Pourquoi avez-vous peur ? Essayez de comprendre la cause.

Essayez de vous dire finalement « non, la peur, c’est plutôt un avantage » ou « c’est plutôt normal que j’ai peur mais c’est parce que j’ai quelque chose de très intéressant derrière ».

 

Donc, imaginez finalement que tout ceci est une opportunité. Nous, ce qu’on sait, c’est que c’est des opportunités, tout ça.

 

Et il faut que vous puissiez tout de suite imaginer la prochaine étape positive.

Ne restez pas sur la peur parce que plus vous y restez, plus vous entraînez et vous entretenez votre cerveau sur la peur.

 

Donc re-déclenchez tout de suite une dimension positive avec l’opportunité et avec la prochaine action positive que vous pourriez enclencher face à cette peur.

 

Alors un troisième volet, moi, que j’aime bien, c’est de prendre soin de soi, prendre soin de soi et prendre soin de son corps.

 

Pourquoi ?

Parce que, et là je vais peut-être enfoncer une porte ouverte mais simplement, quand on se sent bien dans sa peau, quand on se sent bien dans son corps, quand on se sent bien dans ses vêtements, tout de suite cela favorise des pensées plus positives.

Donc prenez soin de vous.

 

Le point suivant, c’est de privilégier l’humour, c’est-à-dire de voir les choses de manière positive et même de faire un peu d’autodérision en disant « bon ok, là, j’ai encore peur, j’ai encore… Je me sens encore coupable. Je suis encore tombé dedans et mince ».

 

Et voilà et ça, c’est très important parce que ça va vous permettre de dédramatiser et surtout, ça va vous permettre de transformer en opportunité.

 

Et n’hésitez pas aussi à remercier, de dire « je te remercie mon cerveau pour cette peur parce que grâce à ça, je vais pouvoir tout de suite avoir le réflexe d’imaginer l’opportunité qu’il y a derrière ».

 

Et le dernier point qu’on a choisi d’évoquer avec vous aujourd’hui, c’est cette question de l’honnêteté, c’est-à-dire d’apprendre à être honnête vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis des autres.

 

Parce que ce qui se passe, c’est que plus on se ment ou plus on ment aux autres, plus on génère des pensées négatives parce que moins on se respecte au final.
Donc prenez ce réflexe d’être honnête, et en commençant par être honnête vis-à-vis de vous même.

C’est un principe de réalité absolu, mais ça va favoriser de façon très nette une approche beaucoup plus positive de la vie.

 

Et être honnête aussi, c’est être totalement soi, c’est-à-dire ne pas surjouer, ne pas être comédien, c’est se montrer tel qu’on est, voilà.

 

On vous invite à liker si vous avez aimé, à partager et à vous abonner en cliquant sur la petite cloche.

À très bientôt.

 


 

Nous vous offrons l’accès au replay de nos deux dernières conférences en ligne :

– Réussir en tant que dirigeant ou entrepreneur sans passer à côté de sa vie ! Cliquez ici

– 3 Leviers Business contre-intuitifs validés par les neurosciences ! Cliquez là

 


Le 2/01/19

0 commentaire(s)

Newsletter

Soyez invité à nos événements, à lire nos articles inspirants, à participer à notre R&D