ÉCOUTER SON COEUR EST BON POUR LE BUSINESS

Dans cette nouvelle vidéo, nous attirons votre attention sur l’importance de toujours rester à l’écoute de son cœur, de ses convictions et de ses envies.

 

Retrouvez cette vidéo ici sur YouTube et de nombreuses autres sur notre chaîne.

 

 

Transcript

 

Bonjour, c’est Marylise et Sébastien.

 

Alors aujourd’hui, on voulait vous parler de ce qui a été pour nous une révélation : c’est qu’écouter son coeur, c’est bon pour le business et on va vous expliquer tout ça.

 

Alors nous, quand on a lancé Lumerys, et (c’est) ce qu’on constate aussi auprès des dirigeants, des entrepreneurs qui lancent leurs projets, qui lancent leur business, c’est que pour être rassuré, on a un peu tendance à prendre les avis de ci de là, à écouter ce que les uns et les autres ont à dire et à notre sens, ce n’est pas, bien sûr on a besoin des encouragements, on a besoin des encouragements de notre entourage, de nos cercles proches mais, au final, on arrive à cette conclusion que c’est pas forcément un cadeau que l’on nous fait.

 

Et nous, on gagne à ne pas écouter tant que ça les avis des uns et des autres parce qu’au final, chacun projette ses envies, projette ses peurs, projette ses limites, projette ses angoisses et c’est très très bloquant d’écouter trop d’avis quand on est en lancement de projet.
Et finalement, moi, je me rends compte que même dans mon expérience, les premières entreprises que j’ai loupées, c’est des entreprises où, finalement, je cherchais à être rassuré par les autres, des projets dans lesquels je croyais plus ou moins moi-même, donc au final, faut pas, il faut pas demander aux autres ce que nous-mêmes, déjà, on n’est pas capable de faire, premier point.
Deuxièmement, il faut comprendre que vous, vous êtes clair, à peu près, sur votre projet dans votre tête, mais les autres ne sont pas dans votre tête, donc vous, vous vous dites…

 

Bah c’est comme, c’est comme quand vous conduisez finalement, que vous conduisez.

Vous savez que vous allez freiner, vous voyez les voitures qui se rapprochent.

Vous savez ce que vous allez faire mais celui qui est à droite,  qui est à côté de vous, il ne sait pas ce que vous allez faire, donc du coup, il n’est pas aux manettes, donc il a plus peur.

 

Et bah c’est pareil dans le monde de l’entrepreneuriat, c’est-à-dire que votre famille, vos proches, même d’autres businessmen qui ne sont pas dans votre secteur, qui n’ont pas compris quelle dimension vous voulez donner au projet, ils peuvent vous projeter leurs propres peurs donc…

 

En tout cas, ce qui est important, c’est de ne jamais demander l’approbation.

 

On peut faire challenger son projet en sachant qu’on va le lancer.
La question, c’est pas : est-ce que je vais lancer mon projet ou est-ce que je vais pas le lancer ? Je le lance.

Maintenant, si j’ai des bons conseils à prendre, je les prends.

Mais la question, c’est pas de me dire est-ce que je lance ? D’accord ? Je lance.

 

Après, quand est-ce que je vais réussir ? Je ne sais pas encore.

Comment je vais réussir ? Je ne sais pas encore.

 

Mais ne pas chercher l’approbation. L’approbation, elle est à l’intérieur de vous.

Et ce qui est important, c’est de vraiment prendre ce temps d’écouter son cœur.

 

Alors, ça veut dire quoi, écouter son cœur ?

Ça veut dire qu’on a, au fond de nous, de façon certaine, ce qu’on a envie d’accomplir.

 

Et parfois, on est un peu trop pressé d’avancer et on prend pas ce temps de se dire « qu’est-ce que j’ai envie de vraiment accomplir ? », « quelle trace j’ai envie de laisser ? », « qu’est-ce qui m’anime profondément ? ».

 

Et ce temps-là, qui est un temps un peu de repli sur soi ou un temps plus méditatif peut-être, on pourrait dire ça comme ça, c’est un temps qui, à nos yeux, est essentiel parce que si on n’écoute pas notre cœur, si on n’écoute pas ce que l’on a au plus profond de nous, on risque, au premier coup de vent, d’être emporté par la tempête et on n’aura pas ces racines assez solides qui auraient été patiemment construites.

 

Et ces racines, ces racines solides, finalement, elles se construisent par une envie profonde, une envie profonde de quelque chose à accomplir.

 

Donc, on aurait envie de vous dire, et nous au début, on n’a peut-être pas pris assez ce temps d’écouter ce qu’on avait au fond de notre cœur et on s’est laissé embarquer par les avis des uns, des autres…

 

Et comme on voit que ce phénomène se reproduit, nous, on voulait partager avec vous cela.

Prenez le temps d’écouter ce que votre cœur à vous dire, ce que vous avez au fond de vos tripes.

 

Et il se trouve que, quand on lance son entreprise, et nous, on a vécu ça, on ne sait jamais quel chemin va être plus porteur de réussite qu’un autre.

 

Donc la question, c’est pas, encore une fois, d’interroger le marché en disant mais tiens, tu penses que, tu penses que… ? parce que, à partir du moment, quelque part, où on essaie d’imiter le succès des autres, il est déjà trop tard, parce que les autres sont déjà passés.

 

Ils ont déjà ramassé 80% du trésor.

 

Donc l’important, c’est qu’il faut recréer de nouveaux chemins, souvent sur de nouveaux paradigmes ou déporter des concepts sur d’autres sphères, sur d’autres dimensions.

 

Et donc, ce qui est important, c’est que vous fassiez votre propre expertise.

 

Nous, on a entendu tellement de choses: Facebook, ça marche pas. Google, c’est pas rentable.

Ça ne veut rien dire tout ça parce que peut-être la personne a mal exécuté, peut-être que la personne l’a fait dans un secteur qui ne marche pas alors que vous, ça va marcher.

 

Peut-être que le business model n’est pas le bon.
Peut-être que le moment où elle l’a fait, la saison n’était pas la bonne.
Peut-être qu’elle avait pas eu la bonne approche en communication et que le produit était mauvais.

 

Donc, ce qu’il est important de comprendre, c’est que si vous voulez réussir, faut écouter son cœur partout.

Écouter son cœur quand on démarre son entreprise, pour son projet, mais écouter son cœur aussi sur ce qu’on a envie de tester, ne pas se laisser influencer.

 

Écouter bien sûr parce que les anciens ont toujours de bons conseils, mais si vous avez envie de tester, testez des choses.

 

Regardez ce qu’il se passe. Re-testez les choses, re-regardez ce qu’il se passe.

N’abandonnez pas si facilement parce que si vous avez l’intuition que, allez-y et c’est peut-être comme ça que vous allez découvrir de nouveaux sujets.

 

Quand on parle, on voit Steve Jobs, Steve Jobs, personne lui a dit « Va faire un iPhone qui fait de la vidéo, de la photo ».

 

Tout le monde lui disait « Mais attends, ils veulent vraiment un téléphone. »

Ils veulent pas tout ça et, au final, lui, il a eu l’intuition que la photo, c’était important.

 

Il a eu l’intuition qu’on pouvait pas avoir 15 objets sur soi, que c’était chiant et sûrement que lui a expérimenté ça.

Il s’est dit « bah on y va ».

Il y a cru, il y a cru, il y a cru, il y a cru et à un moment donné, voilà.

 

On a tous un téléphone qui fait de la photo aujourd’hui. Et, donc, écouter son cœur, c’est se faire sa propre expérience parce que l’histoire des autres reste l’histoire des autres.

 

Et à un moment donné, ce qui fait qu’on rencontre le succès, c’est qu’on aura suffisamment pris ce temps d’écouter son cœur et qu’on saura exprimer ce que l’on a au fond de nous-même, quelque chose de concret qui rencontrera son marché.

 

Donc, ne faites pas l’impasse, peut-être pour conclure, alors peut-être que Seb aura encore des choses à rajouter (…), mais écoutez votre cœur, laissez la place à vos émotions et c’est comme ça que vous réussirez à trouver une place unique sur votre marché, en bougeant les lignes, en écoutant un peu mais pas trop ce que votre entourage a à vous dire et vraiment, laissez parler, laissez parler votre intuition.

 

Voilà ce qu’on avait envie de vous dire aujourd’hui.

Seb, un truc à rajouter ?

 

Peut-être (rire). J’ai une idée qui m’est venue en passant.

Je me dis votre compagnon, votre campagne, ils vous ont choisi parce que, a priori, vous étiez unique.

 

Je pense pas que c’est parce que vous ressemblez à Georges Clooney. Pour ça, on peut acheter la Nespresso et ça marche pas mal.

On a un bout de Georges Clooney à la maison.

 

Donc, je pense qu’on vous a choisi parce que vous étiez unique, donc n’essayez pas de copier dans votre projet.

 

Essayez vraiment d’avoir un projet unique et c’est bien pour ça qu’on va prendre votre service, qu’on va vous prendre, vous, qu’on va vous prendre vos produits. C’est parce qu’ils sont uniques.

 

Si vous faites la même chose que tout le monde, pourquoi irait-on chez vous ?

 

Donc, soyez unique et vous êtes unique si vous êtes plongé dans votre légende, votre cœur, vos émotions, votre vibration.

Donc, n’ayez pas peur d’être différent. Nous non plus, on n’a pas peur, d’ailleurs.

 

Et voilà, si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube, n’hésitez pas à liker, à partager et à commenter aussi.

 

Voilà, on vous dit à très vite. On a été très heureux de partager ce moment avec vous et à bientôt.

 

À bientôt.

 


 

Nous vous offrons l’accès au replay de nos deux dernières conférences en ligne :

– Réussir en tant que dirigeant ou entrepreneur sans passer à côté de sa vie ! Cliquez ici

– 3 Leviers Business contre-intuitifs validés par les neurosciences ! Cliquez là

 


Le 29/06/18

1 commentaire(s)

  • admin

    Et vous, quelle place donnez-vous à votre cœur, à vos émotions dans votre projet entrepreneurial ou dans vos projets tout courts ?

    Répondre
  • Newsletter

    Soyez invité à nos événements, à lire nos articles inspirants, à participer à notre R&D