Miser sur l’intelligence collective pour se réinventer

8 juillet 2016

Les sociétés d’insectes sont le fruit des mécanismes de l’évolution. Leur fonctionnement en intelligence collective est source d’inspiration dans la réinvention de notre quotidien professionnel.

 

intelligence-collective-bandeau

Longtemps l’intelligence collective n’a été qu’une affaire d’insectes

Prenons l’exemple de majestueuses termitières, parfois hautes comme 4 hommes, d’autant plus miraculeuses qu’aucun des cerveaux ayant participé à leur construction n’est capable d’en imaginer seul l’architecture complexe. C’est comme si la troupe des termites était dotée de sa propre intelligence, bien plus formidable que la somme des capacités intellectuelles des individus qui la composent. 1+1 =3.
Les termites inspirent désormais les architectes. Réalisé en 1996 par l’architecte Mike Pearce, l’Eastgate building, à Harare (Zimbabwe), a été construit sur ce principe : de nombreuses cheminées créent un courant d’air rafraîchissant et rendent inutile toute climatisation électrique dans ce pays où la température journalière peut dépasser les 35°C.
En Angleterre, le centre des impôts de Nottingham et le Queen’s House building de l’université de Leicester ont été construits sur le même principe, dans le but de maintenir une température constante, sans subir les variations climatiques, en sachant préserver la chaleur par temps froid.

Autre insecte qui fascine l’homme depuis l’antiquité : l’abeille

L’organisation d’une ruche a même été érigée en modèle par les camps politiques les plus opposés : royalistes, libéraux, anarchistes… Des dizaines de milliers d’individus composent la ruche, cette usine en mouvement perpétuel. Au sein de la ruche, une maitrise d’une multitude de compétences, dans la plus stricte harmonie : la conception, la production, la communication, l’inspection, la climatisation, la construction. Toutes les abeilles collaborent avec efficacité, dans un même but : assurer la perpétuation de la colonie. Chacune a un rôle précis. Tandis que la reine remplit la fonction de reproduction, les ouvrières voient leur corps et leurs tâches se modifier sans cesse au cours de leur existence : nettoyeuse, puis nourrice, bâtisseuse, domestique, gardienne, butineuse et enfin éclaireuse. C’est la division des tâches et la richesse d’interaction qui font leur force. Mais plus impressionnant encore. A chaque changement de rôle, les gènes du cerveau de l’abeille évoluent. Par exemple, plus de 40% des gènes voient leur expression modifiée lors du passage du stade de nurse au stade de butineuse.

La colonie définit ses besoins. S’il y a pénurie d’ouvrières, le passage du statut de nurse à celui d’ouvrière peut être accéléré. Responsable de cette accélération : la baisse du taux de phéromone habituellement émise par les vieilles abeilles. Celle-ci est inhibitrice, c’est à dire que plus elle est produite en quantité, plus elle ralentit la maturation des jeunes abeilles. Le plus étonnant, c’est que le phénomène est réversible : une abeille butineuse peut redevenir nurse, rajeunir en quelque sorte, en cas de besoin. Un constat qui a ouvert des perspectives étonnantes en matière de recherche sur le vieillissement.

L’intelligence collective impose un changement d’état d’esprit

Commencer à vraiment travailler en intelligence collective impose un changement d’état d’esprit.
L’étude des insectes sociaux nourrit 3 idées fortes :

 

1. Aucune des termites constituant la termitière n’a d’idée précise de ce que sera la structure finale, mais en suivant un ensemble de règles, façonnées par l’évolution et maximisant les chances de survie des insectes, le groupe parvient à construire une structure remarquable. Accepter de ne pas avoir l’idée précise de ce que sera notre structure (entreprise, institution, collectivité territoriale, fondation…) demain, tout en sachant clairement le rôle que nous souhaitons jouer sur un marché, sur un territoire. Une posture rendue nécessaire par la complexité des mutations que nos sociétés traversent actuellement.

Le + Lumerys : écrire avec précision une vision à 10 ans pour rendre possible le renouvellement permanent et maîtrisé de l’offre ou du service rendu aux consommateurs et/ou citoyens. Favoriser une plus grande liberté, dans un cap donné.

 

2. L’intelligence individuelle de chaque abeille ouvrière se révèle toujours plus subtile. Avec son minuscule cerveau, elle est capable de manipuler des concepts abstraits. Reconsidérer chaque membre de l’organisation, quel que soit son profil et sa position hiérarchique, comme un être doté d’une intelligence propre, comme un potentiel unique et porteur de solutions.

Le + Lumerys : introduire des méthodes pour que chacun puisse exprimer son ou ses talents, en partant du postulat que toute idée est bonne à prendre à partir du moment où elle ne fait pas régresser l’organisation, et peu importe qui en est à l’origine.

 

3. L’abeille a la capacité génétique de remonter le temps, selon les besoins de la colonie qui génèrent l’adaptation des rôles. Rendre la gouvernance et les rôles adaptables est un défi majeur pour les organisations. Apprendre à faire cohabiter des titres et des missions ponctuelles, hors cœur de métier, pour pérenniser l’activité.

Le + Lumerys : introduire de la souplesse dans la gouvernance ; pour permettre à chacun de rajeunir ou de grandir dans sa fonction, sans distinction de début, milieu ou fin de carrière. Mais selon les seuls et uniques besoins évolutifs de la structure. 

 

Apprenons à maximiser les chances de savoir nous adapter, par micromouvement. L’intelligence collective peut, de façon pragmatique, nous y aider au quotidien. N’hésitons pas à puiser dans les exemples de comportements collectifs connus chez les insectes sociaux pour enrichir nos mécanismes d’auto-organisation.

 

Sources scientifiques :
Clés Février-Mars 2014
Sciences et Avenir Juillet/Août 2013
RFI Février 2008
Pour la Science – Juillet / septembre 2006

 


 

ENTREPRENEURS INDÉPENDANTS (coachs, experts, thérapeutes…) :
Découvrez notre Étude de Cas « Comment ne plus avoir peur de vous vendre avec un prix à la hauteur de votre talent ».
https://go.lumerys.com/entrepreneur

 

DIRIGEANTS :
Changez d’échelle en réinventant la gouvernance de votre entreprise. Misez sur de nouveaux modèles business, humain et organisationnel.
https://go.lumerys.com/dirigeant

 


marylise & sébastien

0 Commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Coaching gratuit

Recevez votre coaching vidéo

et des conseils business réguliers et actionnables.

Données confidentielles
Confidentialité | Mentions légales

MERCI !

Votre coaching arrivera dans votre boîte e-mail d'ici quelques minutes. Si vous ne le voyez pas, regardez dans le dossier Spam ou Promotions.

marylise & sébastien

Abonnez-vous à nos vidéos

Une nouvelle vidéo le mercredi

Youtube