GAGNER DU TEMPS EST-IL LE VRAI SUJET ?

Pour ce nouvel opus sur la gestion du temps, nous avons décidé de l’aborder sous un angle différent.

 

 

Retrouvez cette vidéo ici sur YouTube et de nombreuses autres sur notre chaîne.

Nos enseignements majeurs

 

Gagner du temps n’est peut-être pas le vrai sujet ?

 

Alors pour nous, à nos yeux, véritablement, le temps, c’est la denrée la plus rare.

 

Pourquoi ? Parce que le temps perdu ne se récupère jamais (on a déjà eu l’occasion d’en parler ensemble).

 

L’argent, c’est différent. On peut en gagner, on peut en perdre. Le temps perdu, c’est perdu à jamais.

 

Et c’est pour ça qu’à longueur de temps, à longueur de journée, à longueur de semaine, ces phrases fleurissent partout.

 

Comment mieux gérer son temps ?
Comment mieux s’organiser au bureau, à la maison, le matin, le soir ?
Comment être plus efficace ?

 

Finalement, on a l’impression qu’à un certain moment, on croule sous une litanie de phrases autour du temps.

 

Et nous est apparue, finalement, cette question : est-ce que c’est le vrai sujet ?

 

En tout cas, ce dont est sûr, c’est qu’on nous aborde tout le temps sur ce sujet du temps.

 

La question est « j’ai besoin de plus de temps parce que voilà je suis au max de ce que je peux faire sur mon planning. Mes équipes aussi. J’ai besoin de recruter, etc. »

 

Et nous, la question qu’on pose toujours dans la gestion du temps, c’est : « Mais pour quoi faire ? Pourquoi avez-vous besoin de regagner du temps ? ».

C’est peut-être la seule question à vous poser.

Plutôt que d’être déjà sur la solution, on vous invite déjà à comprendre la cause.

 

Pourquoi avez-vous besoin de regagner du temps ?

 

Et quand on est dirigeant, quand on est entrepreneur, quand on est à la tête de son activité, nous on constate, que ce soit pour nous, pour Lumerys ou pour nos clients, on constate que le champ des possibles est infini, c’est-à-dire qu’on peut finalement aller dans toutes les directions.

 

La question essentielle qu’il nous semble intéressant de se poser, c’est de se dire « Mais qu’est ce que j’ai envie d’accomplir ? Qu’est ce que j’ai envie de réaliser ? Dans quelle direction j’ai envie d’ailler ? ».

 

Parce que si on ne répond jamais à cette question, finalement, on prend le risque, et qui est une vraie réalité d’entrepreneuriat, on prend le risque de la dispersion parce qu’on va aller un coup à droite, un coup à gauche.

 

On va digresser d’un degré. On va repartir dans un autre sens, etc.

 

Donc le vrai sujet à nos yeux, c’est vraiment, véritablement, la question du pourquoi, c’est-à-dire pourquoi j’ai envie d’accomplir ça ?

Puis dans quelle direction j’ai envie d’aller ?

 

Donc vous l’avez compris, tenter de regagner du temps, c’est essentiel, c’est-à-dire que vous avez sûrement des sujets pour lesquels vous n’êtes pas totalement aligné(e), pour lesquels vous n’êtes pas totalement connecté(e), qui ne sont peut-être pas importants pour votre entreprise.

 

Plutôt que de vouloir tout faire, plutôt que de gérer le temps par la quantité, essayez de gérer le temps par la qualité des actions.

 

Est-ce que chaque action que je fais fait grandir l’entreprise ?

Est-ce que chaque action que je fais est bien valorisée à sa juste hauteur ?

 

Donc, on vous invite très simplement à faire la liste des 20 ou 30 dernières actions que vous avez faites, avec vos équipes aussi, et de voir ensemble si oui ou non, il était nécessaire d’avoir priorisé cette action ou non.

 

Et vous allez voir qu’il va se passer des choses.

Vous allez peut-être avoir 20%, 30% des actions qui, au final, n’étaient pas prioritaires et que vous avez faites quand même.

 

Reposez-vous cette question.

Vous allez voir (que) vous allez regagner déjà beaucoup de temps et y aura même pas besoin de recruter.

Y aura même pas besoin de lancer d’autres choses.

 

Et finalement, on peut se poser la question de se dire « Comment on détermine ce qui est prioritaire et ce qui ne l’est pas ? ».

 

Et nous, peut-être pour reprendre un peu de hauteur, on pense que le point de départ, c’est d’écrire le cap, c’est-à-dire d’écrire une vision à 10 ans.

 

Alors certains nous disent « Non mais 10 ans, c’est trop long. Le monde bouge », etc.

Et en même temps, on pense que c’est essentiel d’avoir un cap clair sur un temps long, ce qui va nous permettre de rester bien focus, bien aligné.

 

Donc, la première étape, c’est d’écrire sa vision à 10 ans.
Et comme effectivement, c’est un terme qui est assez éloigné, nous on aime traduire cette vision en un premier pas qui est une stratégie à 3 ans où là, on est sur une échelle temps beaucoup plus courte.

 

Mais cette échelle temps à 3 ans, elle se décline encore en un plan à 1 an.

Qu’est-ce que je vais accomplir dans les 12 prochains mois ?

 

Et ce qui manque souvent entre le plan à 1 an et la réalité du quotidien, ce sont ce que nous on appelle des projets, c’est-à-dire ce qui va nous permettre de structurer notre avancement graduel, serein, cohérent vers ce plan à 3 ans qui va nourrir la stratégie à 3 ans et qui va nourrir la vision à 10 ans.
Donc nous, on vous encourage, pour vraiment être clair sur ce qui deviendra la gare de tri, de dessiner ces étapes temporelles qui, à un moment donné, vous permettront de façon très simple de vous dire « Ça, c’est un projet ou c’est une action qui a de la valeur dans ce que j’ai envie d’accomplir, dans ce que mon entreprise va accomplir dans les 10 prochaines années », soit non.

 

Et de façon très simple, vous pouvez ainsi regagner du temps ne serait-ce que par la clarté et par la gare de tri que vous pourrez faire au quotidien.

 

Donc, vous l’avez compris, on adore parler de temps. On a beaucoup de vidéos sur le temps. On vous invite à les regarder.

 

Et chaque petite tâche qu’on fait normalement doit être rattachée à la vision, c’est-à-dire que quand je fais des tâches qui n’ont rien à voir avec la vision, on peut se poser la question du pourquoi je l’ai faite.

 

Et c’est parce que vous insisterez sur le pourquoi (on peut même parler des 5W qui est une autre méthode). Pourquoi je le fais ?

Bah parce que je veux atteindre ce cap. Je veux atteindre cette vision-là.

 

Et si ça n’a pas lieu d’être, posez-vous la question de pourquoi vos équipes ou vous-même avez travaillé sur ces sujets-là.

Et c’est de la discipline.

 

Le temps, c’est de la discipline. Et c’est de la discipline par rapport à un cap, c’est-à-dire qu’il vaut mieux être un petit peu strict, parfois, sur le chemin, parce que vous avez en ligne de mire ce cap.

 

À très vite.

 


 

COACHS, EXPERTS, CONSULTANTS :

Vous en avez assez d’un business en dents de scie ?

Découvrez, dans l’Étude de Cas que nous vous offrons, comment identifier vos axes d’accélération et développer une activité jusqu’à 100K€ /an → Cliquez ici

 

Si vous êtes une entreprise et que vous souhaitez vous agiliser (DG, projets, manager) et amplifier votre réussite en sécurisant vos acquis, contactez-nous.

 


 

C’EST CADEAU !

Découvrez nos 2 dernières conférences en ligne :

– Réussir en tant que dirigeant ou entrepreneur sans passer à côté de sa vie → Cliquez ici

– 3 Leviers Business contre-intuitifs validés par les neurosciences → Cliquez là

 


Le 27/09/18

0 commentaire(s)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

à propos du blog

Un blog à l’image de Lumerys, résolument humain, résolument ouvert, résolument agile. contactez-nous

Inscrivez-vous

Newsletter

Twitter

@ lumerys
Tout est dit, rien à rajouter 😇 https://t.co/eSzybETonq
11 months ago
@ lumerys
SCRUM, agilité en entreprise, méthodes agiles... Vous en avez probablement déjà entendu parler mais certains d'ent… https://t.co/LPiDqw72tI
12 months ago

Newsletter

Soyez invité à nos événements, à lire nos articles inspirants, à participer à notre R&D