Vous allez adorer l’anti-brainstorming !

17 avril 2018

Dans cette nouvelle vidéo, nous vous expliquons pourquoi nous ne sommes pas de grands adeptes du brainstorming, mais qu’à la place, nous préférons utiliser l’intelligence collective.

 

 

Retrouvez cette vidéo et de nombreuses autres sur notre chaîne YouTube.

Nos enseignements majeurs

 

Pourquoi ne sommes-nous pas fans du brainstorming ?

 

Pour nous, le brainstorming, c’est avant tout une occasion de lâcher des idées, de se faire plaisir, de passer un bon moment, mais on a trop souvent vu un temps passé finalement gâché parce que ces idées ne conduisent à rien.

 

Et personnellement, avec Sébastien, on est plutôt fan de construire une vraie intelligence collective.

 

Ce qu’on appelle une vraie intelligence collective, on va vous en reparler plus précisément, c’est cette notion d’émettre des idées bien sûr, mais de les émettre avec les bons mots et dans le bon ordre.

 

Alors, une étape claire et précise, c’est de trouver une phrase qui définit la problématique de manière positive et stimulante.

 

Il se trouve que les mots ont une énergie et si vous placez l’assemblée dans une phrase négative, plombante, ça ne va pas créer la stimulation nécessaire pour la créativité. Donc, nous vous invitons à des formulations stimulantes, positives.

 

Et sachez que le cerveau ne comprend pas la négation.

 

Par exemple, si le sujet c’est de ne plus perdre du temps, le cerveau va comprendre « perdre du temps » et ajouter « ne pas », donc ça va déjà troubler les réflexions et les actions qu’on pourrait lister.

 

Donc, listez plutôt le bénéfice que vous attendez, stimulant.

 

Le deuxième volet auquel on est attaché, c’est de vraiment donner la possibilité à chacun d’agir, ce qu’on pourrait dire, en son âme et conscience.

 

Ça veut dire que souvent, quand on est en groupe, on peut se laisser embarquer par celui qui parle le plus fort, ou par celui qui est le plus gradé.

 

Et nous, ce qu’on aime dans cette méthode, c’est de faire en sorte que chacun puisse exprimer, pour commencer, ses idées en solo, c’est-à-dire sans être impacté par le brouhaha autour de lui.

 

Donc pour favoriser l’intelligence collective, première étape : donner à chacun la possibilité de noter les idées qu’il a au plus profond de lui-même.
Donc vous avez bien compris que chacun liste ses idées en solo, de manière un petit peu cachée au départ, comme ça, ça n’influence pas le
les autres à côté et on ne va pas limiter le nombre d’idées. C’est un nombre d’idées illimité.

 

Qu’est-ce qu’on peut utiliser comme support ? On peut utiliser des post-it, nous on aime bien l’idée de 1 post-it = 1 idée.

 

Donc souvent, ça fait des parterres de post-it mais c’est pas grave.

L’idée, c’est de tout lister pour être sûr qu’on n’est pas frustré, pour être sûr qu’on a bien exploré toutes les pistes.

 

Étape suivante : devant ce monceau d’idées, c’est de faire en sorte de les trier par la valeur.

 

Ça veut dire qu’on va donner une note à chaque idée en fonction de la puissance que chacun estime pour pouvoir répondre  à l’objectif qui aura été déterminé.

 

Donc, pensez à bien scorer chacune des idées, c’est-à-dire à lui donner un poids, lui donner une valeur, ce qui va tout de suite mettre du relief et c’est en cela qu’on est vraiment dans une méthode qui est au-delà du brainstorming, parce que ça va mettre tout de suite du relief dans toutes les idées qui auront été émises.

 

Et ensuite, c’est de sortir de cette réunion, de cette méthode créative, en listant des priorités.

Donc, il faut acter les choses.

 

Par exemple, on peut se dire que si on a mis une note sur chaque idée, on va ne retenir que les dix meilleures idées.

 

Et donc, à la fin de cette session-là, on aura très clairement un plan d’action des 10 prochaines idées à mettre en place ou des 10 prochaines idée à creuser, etc. etc.

 

Donc, on ressort avec un vrai plan d’action.

Pour nous, c’est ça, l’anti-brainstorming, c’est de sortir d’une nébuleuse et d’arriver à un résultat très concret qui bénéficie de l’intelligence collective, de tout le monde.

 

Alors, juste en synthèse :

  • 1. pensez à formuler l’objectif avec les bons mots
  • 2. donnez à chacun la possibilité de s’exprimer en solo, en son âme et conscience.
  • 3. ne limitez pas le nombre d’idées. Allez-y à fond.
  • 4. pensez à mettre des priorités parmi ces sujets.
  • 5. pensez à acter les priorités qui ont été retenues.

 

Voilà notre définition de l’anti-brainstorming.

 

À très bientôt.

 


 

ENTREPRENEURS INDÉPENDANTS (coachs, experts, thérapeutes…) :
Découvrez notre Étude de Cas « Comment ne plus avoir peur de vous vendre avec un prix à la hauteur de votre talent ».
https://go.lumerys.com/entrepreneur

 

DIRIGEANTS :
Changez d’échelle en réinventant la gouvernance de votre entreprise. Misez sur de nouveaux modèles business, humain et organisationnel.
https://go.lumerys.com/dirigeant

 


marylise & sébastien

1 Commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lumerys 17 April 2018
Et vous, êtes-vous pour ou contre le brainstorming traditionnel ?

Articles similaires

Vidéos d'inspiration – Personnes inspirantes - L’INTELLIGENCE COLLECTIVE FAIT DES MIRACLES

Réussir et avoir du succès - POURQUOI CHERCHER UN MENTOR ?

Devenir plus efficace et productif - RÉUNIONS INEFFICACES [COMMENT Y REMÉDIER]

Intelligence émotionnelle - La nature : source d’inspiration inépuisable

Coaching gratuit

Recevez votre coaching vidéo

et des conseils business réguliers et actionnables.

Vos données ne sont ni revendues, ni échangées.
Confidentialité - Mentions légales

MERCI !

Votre coaching gratuit vous attend dans votre boîte e-mail. Si vous ne trouvez pas le mail, pensez à regarder dans le dossier Spam ou Promotions.

marylise & sébastien

Abonnez-vous à nos vidéos

Une nouvelle vidéo tous les mercredis

Youtube