COMMENT AMÉLIORER SA CONCENTRATION AU TRAVAIL

Nous sommes tellement sollicités sans cesse de toute part ! Rester focus est majeur lorsque que l’on est à la tête d’un business. Le temps est ce qui est le plus précieux.

 

Retrouvez cette vidéo ici sur YouTube et de nombreuses autres sur notre chaîne.

 

 

Transcript

 

 

Bonjour, c’est Marylise et Sébastien.

 

Alors aujourd’hui, on va essayer de rester concentré dans ce cadre magnifique et dans le bruit des oiseaux qui nous entourent, que peut-être vous entendrez au travers de nos micros.
Et le sujet du moment, ou en tout cas le sujet de cette vidéo, c’est de savoir comment améliorer sa concentration au travail.

 

Marylise et moi, on rencontre beaucoup d’entrepreneurs, beaucoup de dirigeants qui se déconcentrent et qui se dispersent.

Et on sent que c’est un sujet majeur parce qu’on a tendance, souvent, à papillonner. On pense que le cerveau est multitâche.

 

Et moi, j’étais le premier exemple de ça, à avoir 1000 idées à la seconde, vouloir faire un truc et en même temps, j’ai une idée, je lance un autre truc. Et puis au final, à la fin de la journée, j’ai entamé 100 trucs et je ne sais même plus où j’en suis.

Donc, j’ai dû travailler beaucoup sur moi sur ce sujet-là avec des spécialistes, des coachs, etc.

 

Et là, finalement, on va vous transmettre nos techniques, nos astuces pour vous aider à apprendre à être concentré parce que c’est bien un apprentissage. On ne peut pas le déclarer de dire « je vais être concentré ». Non, on ne déclare pas être concentré, c’est un apprentissage.

Donc, pour vous aider à optimiser et à accroître votre concentration, on partage des astuces tout de suite.

 

Alors ces astuces, ce sont vraiment comme des petits remèdes maison Lumerys, c’est-à-dire que nous, on a éprouvé pas mal de choses et Seb surtout. Et on a eu envie de retenir juste ces points.

 

Et le premier, c’est contre-intuitif mais c’est de démarrer sa journée par ce qu’on aime le moins.

 

Pourquoi c’est intéressant de le faire comme ça ?

Parce qu’au démarrage de la journée, on est en bonne énergie et on a un potentiel de concentration supérieur.

 

Donc raccrocher ce potentiel de concentration, cette fraîcheur matinale aux sujets qu’on aime le moins, ça va nous permettre vraiment, j’ai envie de dire, de « dépoter ».

 

Donc, commencez vos journées par ce que vous aimez le moins et qui a de la valeur, c’est l’idée aussi, et qui a de la valeur (parce que y en a qui seraient tentés de commencer par des tout petits trucs), qui a de la valeur donc une certaine envergure.

 

Le deuxième point, c’est d’arrêter, de bloquer les push notes sur votre smartphone.

 

Ça, c’est une horreur. On est tout le temps dérangé, et bling et bling et Facebook et LinkedIn et je sais pas quoi et Twitter et YouTube et le SMS et l’email. Waouh !

 

En tout cas, au moins de les limiter, les choisir, c’est-à-dire que peut-être 1 max… les SMS, pourquoi pas parce que ça peut être des urgences mais… Limitez ça parce que ça, c’est horrible. Ça perturbe votre concentration.

 

Ou alors, vous les stoppez complètement. Vous mettez votre mobile à 50 mètres quand vous êtes sur un sujet prédominant.

C’est très important.

 

Et y a une toute petite astuce qui est l’idée de mettre une petite pastille de la couleur que vous voulez sur votre téléphone : jaune, rouge, verte.

Et puis petit à petit, quand vous allez prendre votre téléphone, vous allez voir cette pastille et vous dire « ah oui, ça me rappelle que je dois être concentré ».

Et finalement, c’est un moyen mnémo-technique, c’est lié au pouvoir, finalement, d’association de la mémoire. Vous allez associer cette petite pastille à la concentration.

Donc, vous allez dire « ah oui, c’est vrai. J’ai pas appliqué les techniques. Là, il faut que je m’y remette ».

 

Et dans le même ordre d’idée que ce que disait Sébastien à l’instant, il y a la question, la fameuse question de la gestion de la boîte mail, parce que si vous êtes tenté de regarder les mails qui arrivent et le flow continu de mails toutes les 2 minutes, c’est encore une source de déconcentration.

 

Donc nous, notre pratique (alors après, je sais que y a plein de théories sur le sujet), nous notre pratique, c’est qu’on limite à 4 fois par jour la consultation de la boîte mail. Et on voit que ça se passe aussi bien que quand on regardait toutes les 2 secondes pour être sûr de rien rater.

 

Donc vraiment, revisitez (alors après, ça dépend bien sûr des métiers, des moments, etc. Parfois, y a des urgences, évidemment), mais prenez ce réflexe de vous caler sur un rythme qui est X fois par jour. Nous, c’est 4. Vous, ce sera peut-être un peu différent.

 

Mais en tout cas, pas de consultation des mails au fil de l’eau et au fil de la journée parce que là, vous allez perdre un temps incroyable et c’est une source de déconcentration majeure.

 

Et finalement, c’est la même astuce sur les réseaux sociaux, c’est-à-dire que plutôt que d’aller voir les réseaux sociaux quand ils vous sollicitent (bah déjà, si vous avez viré les push notes, ça va vous aider), mais essayez de définir des temps définis en disant « bah ok. De 11h00 à 11h15, je vais regarder les réseaux sociaux » ou « je vais regarder LinkedIn, ma messagerie LinkedIn » ou « je vais… ».

Voilà, vous définissez des temps.

 

Ça va vous éviter d’y aller toutes les 2 minutes, parce qu’il faut savoir qu’à chaque fois que vous arrêtez quelque chose, le cerveau peut mettre jusqu’à 30, 40 minutes à se reconcentrer pleinement.

 

Donc, imaginez le temps perdu à chaque fois à regarder 5 minutes. Vous avez des idées qui ont peu d’envergure.

Pour que les idées aient de l’envergure, il faut que votre cerveau ait le temps d’y réfléchir, ait le temps de se concentrer dessus.

 

Et le dernier point qu’on vous recommande, c’est de changer la façon dont vous abordez les sujets qui ne vous plaisent pas, parce que les sujets qui nous plaisent pas sont généralement des sujets sur lesquels on se déconcentre vite.

Donc, agir sur la relation que l’on porte, le regard que l’on porte sur ces sujets-là change finalement notre potentiel de concentration.

 

Ce que je veux dire par là, c’est que par exemple, si vous n’aimez pas faire les factures parce qu’à un moment donné, vous avez pu vous dire « bah, faire des factures, c’est rébarbatif, c’est administratif. Ça me plait pas. Moi, j’aime bien être plus créatif ou plus stratégique. Que sais-je encore ? ».

 

Essayez de travailler pour associer des éléments positifs autour du fait de facturer.

Alors, sur la facturation, c’est un exemple très simple parce que finalement, si je change mon regard sur la facturation, je suis dans une logique où je consacre de l’énergie à faire rentrer de l’argent pour ma structure.

Donc, regardez la facturation non pas comme une contrainte administrative mais comme une ouverture vers de l’abondance financière.

 

Et en cela, en changeant la relation que vous avez avec tel ou tel autre sujet, vous verrez que mécaniquement, vous resterez beaucoup plus concentré puisque vous serez dans un flow naturel d’exécution d’une tâche et que vous ne serez pas tenté de vous arrêter, d’aller voir ailleurs, vers des sujets qui, naturellement, sont des sujets qui vous attirent plus.

Donc, voilà ce qu’on voulait vous dire sur ce sujet de la concentration et de la déconcentration.

 

Alors moi, sur les sujets dont a parlé Marylise, j’ai une astuce.

Je prends la plaquette de chocolat. Comme ça, ça me motive encore plus à le traiter et si je le traite avec du chocolat à côté, je fais « Voilà ! C’est bon, j’y vais. Je mange un petit bout de chocolat ».

 

Donc, y a plein d’astuces pour dynamiser le fait qu’on puisse traiter des tâches qu’on aime un petit peu moins.

 

Juste pour conclure, si y a juste deux points à retenir pour limiter la déconcentration :

  1. limitez toute micro-interruption dans la journée.
  2. agir différemment sur les sujets que vous aimez le moins.

 

Donc voilà, ce qu’on voulait vous dire aujourd’hui pour améliorer votre concentration. C’est du vécu. C’est des recettes maison. On espère qu’elles vous auront intéressé.

 

N’hésitez pas à partager, à nous dire ce que que vous en avez pensé ou à nous donner vos astuces aussi en commentaire.

 

Voilà, on vous dit à très bientôt dans ce magnifique cadre, on espère.

 

 


 

Nous vous offrons l’accès au replay de nos deux dernières conférences en ligne :

– Réussir en tant que dirigeant ou entrepreneur sans passer à côté de sa vie ! Cliquez ici

– 3 Leviers Business contre-intuitifs validés par les neurosciences ! Cliquez là

 


Le 21/11/18

0 commentaire(s)

Newsletter

Soyez invité à nos événements, à lire nos articles inspirants, à participer à notre R&D