LA LOI DE FRAISSE APPLIQUÉE À LA GESTION DU TEMPS

Le temps est ce que nous avons de plus précieux dans le business. Le temps perdu ne se rattrape jamais. A la différence de l’argent. Aussi, prenons le temps de revisiter notre relation au temps.

 

Retrouvez cette vidéo ici sur YouTube et de nombreuses autres sur notre chaîne.

 

 

Transcript

 

Bonjour, c’est Marylise et Sébastien.

 

Alors aujourd’hui, on voulait parler de loi, d’une loi qui s’appelle la loi (de) Fraisse, appliquée à la gestion du temps.

 

Alors, la perception du temps, elle est très relative.

En effet, 1 heure n’est pas égale à 1 heure, c’est-à-dire que ça va dépendre de l’énergie dans laquelle on est, ça va dépendre du côté passionnel, du côté un peu moins intéressant.
Et donc pour autant, il y a une loi, donc la loi (de) Fraisse dont on va vous parler qui va vous aider à mieux comprendre comment utiliser votre temps, optimiser votre temps de manière optimum.

 

Et donc, Fraisse, qui a donné le nom à cette loi, c’est finalement… il est considéré comme le créateur de la chronopsychologie, c’est à dire que lui, il a donné une dimension psychologique au temps, partant du constat que ce qui nous plaît paraît plus bref et ce qui nous déplaît paraît plus long.

Et à partir de cela, il a théorisé cette approche.

 

Et nous, on avait envie de vous livrer 4 conseils qui vont vous permettre d’optimiser la gestion de votre temps et qui sont issus complètement de cette logique de la perception relative du temps et des moments selon l’intensité affective qu’on y porte.

 

Alors, le premier conseil qu’on peut vous donner, c’est d’alterner :

  • des tâches plaisantes,
  • des tâches neutres (qui ni vous plaisent ni ne vous déplaisent)
  • et des tâches qui vous déplaisent,

parce que ce qui est important, c’est que finalement, un business, un projet, c’est un ensemble de tâches.

 

On ne peut pas faire que ce qui nous plaît en permanence.

Ça veut dire qu’on louperait une partie du périmètre, qu’on louperait une partie des éléments indispensables à faire.

 

Donc, il faut être capable d’alterner les différentes tâches dans la gestion de son temps et dans ses projets, dans son business.

 

Le deuxième conseil qui est un peu… J’hésitais à l’appeler conseil d’ailleurs parce que c’est vraiment très contre-intuitif, c’est de commencer par les tâches qui vous déplaisent.

 

Alors on pourrait dire schématiquement, c’est un peu l’idée de se débarrasser, mais vous verrez que ça va procurer une vraie satisfaction.

 

Et par exemple, si vous commencez par les tâches qui vous déplaisent dès le début de la journée, vous verrez que ça va conditionner une
journée où vous serez beaucoup plus en satisfaction du travail accompli parce que vous aurez déjà réussi à faire quelque chose qui ne vous plaisait pas.

 

Donc, commencez la journée par tout ce qui vous déplaît.

 

Ensuite, l’idée finalement est de comprendre que comme on a tendance naturellement à aller vers ce qui nous plaît, on n’est pas dans le bon raisonnement.

 

Par exemple, « Tiens ! Je vais faire cette super réunion. Ça va être génial ! Ah par contre, cette réunion-là, j’ai pas du tout envie de la faire. »

 

En fait, c’est pas la bonne question qu’on se pose. C’est pas la question « J’aime ou j’aime pas ? ».

C’est la question « Qu’est-ce qui a le plus de valeur dans mon business ? Qu’est ce qui a le plus de valeur dans mon projet ? ».

 

Et si c’est une réunion moins intéressante, il faut absolument la faire si c’est celle qui a le plus de valeur.

Et peut-être décaler un petit peu plus celle qui paraissait plus sympa. Ça, c’est premier point.

 

Et le deuxième point, c’est que vous êtes capable aussi de changer l’énergie de la tâche, c’est-à-dire que si elle vous déplaît, essayez de dire « Finalement, ça va être génial après la réunion parce qu’on va obtenir quelque chose de plus fort. »

 

Et pendant la réunion, essayez de l’animer de manière à ce qu’elle soit plus sympa :

  • prenez des fruits,
  • mettez une vidéo,
  • des chocolats.
  • essayez de trouver une vidéo inspirante, par exemple en début de réunion.

 

Si c’est des personnes que vous n’avez pas envie de voir, essayez de trouver un moyen de les intéresser, de les captiver, de les faire travailler en atelier.

 

Voilà, le sujet moins intéressant, il doit pas rester moins intéressant finalement.

Vous devez l’aimer, vous devez apprendre à l’aimer.  Et y a plein de manières.

 

On se force un petit peu au départ.

Et puis après, petit à petit, on apprend à aimer tous les sujets parce qu’on sait qu’ils sont contributeurs, qu’ils sont élevants pour nous, pour notre business.

 

Et c’est bien parce que notre business fonctionne bien que l’on peut regagner de la liberté.

 

Et la preuve, nous regardez, on est là pour transmettre. On adore ça. On fait des vidéos et c’est bien parce que notre business va bien
qu’on peut le faire.

 

Mais dans notre business, tout n’est pas rose non plus. Tout n’est pas ultra-intéressant comme aujourd’hui.

Mais pour autant, on le rend intéressant quand même.

 

Donc, voilà ce qu’on voulait partager avec vous. Cette loi (de) Fraisse appliquée à une meilleure gestion du temps et aussi quelque part finalement, aussi à une autre façon d’aborder la réalité, notamment la réalité de ce qui nous plaît le moins.

 

Voilà, on espère que ça vous a intéressé. On sera ravis, comme d’habitude, de partager avec vous, donc n’hésitez pas à commenter juste
ci-dessous. N’hésitez pas à liker si vous aimez (petit pouce bleu). Et puis abonnez-vous et cliquez sur la petite cloche.

 

Voilà, et on vous dit à très bientôt pour une prochaine vidéo.

 

Bye bye.

 

 


 

Nous vous offrons l’accès au replay de nos deux dernières conférences en ligne :

– Réussir en tant que dirigeant ou entrepreneur sans passer à côté de sa vie ! Cliquez ici

– 3 Leviers Business contre-intuitifs validés par les neurosciences ! Cliquez là

 


Le 17/04/19

0 commentaire(s)

Newsletter

Soyez invité à nos événements, à lire nos articles inspirants, à participer à notre R&D